Pour sa 6ème édition du rallye des 1000 étangs le LSR a accueilli à Lure en Haute-Saône 40 participants venus de toute la France et même d'Espagne.

20150906_085646

 

La compétition se déroule en 12 épreuves spéciales. Six circuits sont installés, chacun présentant des caractéristiques particulières en terme d'adhérence, de tracé et de difficultés techniques. Les concurrents passent deux fois sur chacun.Dans la salle trone une magnifique Ford GT40 (répliqueMarcadier) qui attire bien vite les regards. Tout le monde tourne autour, la photographie... puis se reconcentre sur son but premier : le rallye des 1000 étangs échelle 1/32.

20150906_094920Après les reconnaissances libres de 8h00 à 10h00, les compétiteurs se présentent au contrôle technique et chaque voiture subit une vérification poussée allant jusqu'à tester l'aimantation des moteurs pour vérifier leur conformité. Les véhicules sont ensuite placés en parc fermé, ainsi que les "mulets" qui sont disposés sur une table à part pour permettre à chacun de finir la journée en cas de défaillance de sa voiture.

20150906_094935

Les 40 joueurs sont répartis en 6 groupes et passent sur chacune des six tables au cours de la matinée, le but étant à chaque fois de boucler le nombre de tours prévu en un minimum de temps : le classement se fait en fonction des chronos cumulés comme dans un rallye échelle 1.

 

ES N°120150906_095013

L'ES1 se montre redoutable : ce circuit très sinueux présente un dénivelé cumulé (positif et négatif) de plus de deux mètres, et la montée en rails "verglacés" très glissants met à la peine les voitures. Dès le départ un groupe se détache, réussissant à boucler cette Es en moins de 1minute10 : Audrick, Achille, Sylvain, Florian et Esteve. Certains joueurs ne sont pas du matin et il faudra à certains plus de 20 secondes supplémentaires pour terminer cette spéciale. Il faut dire que le parc des véhicules choisis est particulièrement éclectique, allant des stars du WRC contemporain (Subaru Impreza, Peugeot207, C4 WRC...) aux classiques (Porsche, Lancia037 ou Stratos), en passant par les stars du GroupeB comme les Ford RS200. On repère aussi assez vite au sein du plateau deux voitures qui dénotent : Une Citroën 2CV PINK KAR et une Renault 4L SCX.

 

ES N°220150906_094945

A peine digérée la montée de col qu'il faut enchainer sur un plateau enneigé : circuit en bois réalisé par les lycéens du lycée technique de Luxeuil ce tracé plat et sinueux a pour principale difficulté une épingle qui enverra un certain nombre titiller un énorme sapin placé sur leur trajectoire pourtant très éloignée du tracé! 20150906_091301Sans vraies lignes droites, il est assez facile de se laisser hypnotiser par ce tracé serpentant entre les tas de neige et les rochers et tomber sur un faux rythme. Ce n'est pas le cas de Celestin qui expédie l'ES avec un temps scratch de 1.24.989, talonné de Luc et Marc. Ils sont en tout 6 à se tenir en dessous d'une minute trente, le reste de la caravane s'étirant jusqu'à 2 minutes.

 

ES N°320150906_094903

Bienvenue dans l'univers Carrera : rails lisses, planéité de la piste, longues lignes droites et courbes larges. Ceux qui aiment "envoyer" vont être servis. Les gros moteurs sont évidemment avantagés et la 2cv de Stephane, même menée de mains de maître boucle la spéciale en 1.34.188 (plus rapide que quelques autres toutefois) quand Celestin visiblement très en forme tourne en 1.13.480 avec son Abarth S2000 de NSR, talonné par Luc et Sylvain qui lui laissent tout de même près de 4secondes !

 

ES N°4A_111540

Richement décorée, avec de petits rochers et des enchainements de virages à courbures variées cette spéciale en rails "scalextric classic" est assez glissante et amusante. Elle favorise les véhicules à bonne motricité, de type WRC.20150906_085639

 

ES N°5ES 5 20150906_104851

 

Avec de grosses variations d'adhérence, des virages en aveugle (fichu chalet, quelqu'un aurait-il une allumette?) cette spéciale est très sélective. Certains plus adroits en profitent pour creuser l'écart. L'amusant passage en bois simulant la terre fait penser aux circuits de rallycross et nécessite à lui seul une grande dextérité pour négocier l'enchainement sans perdre trop de temps.

20150906_105035

La 4L des frères Marreau, engagée par Denis retrouve ici un peu de l'ambiance "raid" qui fit sa légende. Il signe un joli chrono tout en décontraction de 1.31.009 bien devant la 2CV de son fils Stéphane. Evidemment c'est insuffisant pour inquiéter Celestin qui avale cette formalité d'avant déjeuner en 1.11.902. Seul Audrick parvient à suivre son rythme effréné. Sylvain et Florian leur concédant plusieurs secondes.

 

ES N°6

Rails Ninco et forts dévers, les voitures étroites sont à la peine tandis que les véhicules "Ninco" se montrent bien adaptés. Avec le fort grip des rails granuleux, les voitures véloces sont à la fête, et celestin une fois de plus creuse l'écart laissant à près de une seconde ses poursuivants.

 

20150906_085925

Il est temps de faire une pause et les joueurs se retrouvent autour d'un apéro et d'un buffet préparé par le LSR. C'est l'occasion de partager son ressenti, de se détendre et de discuter voitures de toutes les échelles. Bien entendu les sujets tournent autour des nouveautés proposées par les fabricants. Antoine de Circuits de Légende a fait le déplacement pour venir proposer ces magnifiques modèles réduits et chacun peut ainsi comparer et acheter. On parle aussi beaucoup de l'impression 3D qui propose des solutions originales mais pas toujours encore bien abouties.

Après s'être restaurés les concurrents ont droit à une petite séance "d'assistance" pour corriger les défauts de règlage de leurs véhicules, nettoyer ou réparer... bref pour préparer la seconde boucle qui sera un copié/coller de la matinée en terme de spéciales.

Sur le plan sportif il n'en est pas de même car certains vont attaquer sérieusement et faire, comme Achille, de belles prouesses au classement tandis que d'autres s'endorment sur leurs lauriers et ne réitérereront pas les performances de la matinée.

 

ES N°7

La pause déjeuner a été mise à profit par les organisateurs pour publier le classement provisoire, et piqués au vif certains reprennent le couteau entre les dents, ainsi Florian et Audrick ne font pas de cadeau à Celestin qui devra se contenter du troisième chrono. Ils lui reprennent une seconde, ce qui est bien peu au vu du capital accumulé au cours de la première boucle.

Cette montée infernale ne fera pas mon affaire car ma C4 WRC soudainement devenue deux roues motrices se montre à la peine. Je perds plus de 3 secondes sur mon chrono du matin, preuve s'il en était besoin de l'utilité de la transmission intégrale en rallyes.

 

ES N°8

Toujours ce magnifique tracé immaculé, lisse et piégeux. C'est très agréable de regarder sa voiture effectuer des circonvolutions sur ce plateau. 20150906_091248Mais attention à ne pas sous-rouler... Malgré un bruit inquiétant au freinage, la C4 ne pâtit pas trop de sa perte de motricité sur le train avant. J'hésite à aller chercher le mulet : une Ford Focus Ninco dont j'ai négligé la préparation et qui ne s'avérerait probablement pas plus rapide que la C4...

 

ES N°9

En tête on pend les mêmes et on recommence, Celestin continue d'engranger les secondes d'avance et personne ne risque plus désormais de venir l'inquiéter, son frère Achille est revenu au prix d'une excellente seconde boucle et a le podium en ligne de mire. Sylvain continue avec régularité à additionner les bons chronos. En tête la course est presque faite et dans le peloton qui suit Luc, Audrick, Florian et Esteve sont dans un mouchoir de poche.

20150906_104249

 Comme je l'écrivais en introduction, il y a deux catégories : les contemporains qui mènent la danse et les VHC, dont les caractéristiques techniques ne permettent pas -a priori- de jouer aux avants postes. Il y a pourtant une course dans la course, et avec un bon pilote à la poignée une VHC peut aussi faire des prouesses. Ainsi Esteve pointe dans le top 10 à chaque Es et Jean-Luc, Jean et Aurélie font plus que de la figuration dans le classement général. Avec une préparation soignée et un (une) bon(ne) pilote ces voitures deux roues motrices aux châssis moins sophistiqués se montrent particulièrement efficaces.

 

ES N°10

20150906_094628

  

Il y a pour chacun aussi une course contre soi même : la seconde boucle repasse sur les même tracés, et on compare son temps à celui du matin. En général l'expérience du premier tour permet d'aller chercher la limite, mais à ce petit jeu la moindre sortie de piste (deslottage) pénalise à minima de trois secondes (temps de remise dans le rail) voir plus... Il faut donc avoir les nerfs solides et surtout ne pas relacher sa concentration.20150906_104251

La concentration pour Brigitte, membre du Club de Modélisme de Bourbon-Lancy, ce n'est pas un soucis : elle continue de rouler régulièrement, sort peu et signe de jolis chronos avec une Porsche 911 très affutée.  Elle est une habituée de l'exercice et fait preuve d'une grande fluidité à la poignée.


Paul, en Ford Focus WRC, se détend et signe un très joli chrono de 1.22.979 histoire de finir en beauté son premier rallye. Une performance qui laisse de nombreux autres joueurs derrière lui.

 

ES N°1120150906_093104

 

Le dénouement est proche, outre la course contre soi-même on roule bien souvent à quelques fractions de secondes d'autres joueurs, et chacun fait du calcul mental, additions et soustractions pour tenter de jauger son évolution au sein du classement. Pour David dont c'est le premier rallye avec une superbe Lancia Stratos le calcul est précis, et l'objectif en passe d'être atteint : il conserve sa place gagnée à la pause méridienne - celle difficile de fermer la marche - mais il gagne sans conteste le prix du plus beau sourire et prend visiblement du plaisir avec ses deux fils venus avec lui de Haute-Marne s'essayer au rallyslot.

 

ES N°12

Toujours les Rails Ninco et leurs forts dévers, la dernière ES ne permettra pas de gros chamboulements au classement et chacun savoure ses derniers instants sur la piste. Les voitures encore chaudes sont remises en parc fermé et l'ensemble des chronos est compilé dans l'ordinateur, moulinés par un logiciel ultra puissant les temps vont livrer les résultats.

Le suspens n'est pas insupportable et la majorité des joueurs se précipite sur d'autres voitures pour repartir dans une ronde effrénée sur les 6 tables laissées à libre disposition. Il faut dire qu'en temps cumulé nous n'avons roulé qu'environ un quart d'heure en course !

 A20150906_172956

Pour certains c'est l'occasion de tester la voiture qu'ils viennent d'acheter sur le stand de Circuits de Légende, pour d'autres tester des modèles en vue de la prochaine compétition, ou encore montrer "en vrai" les bricolages, scratchs et autres montages de kits dont ils ont discuté tout au long de l'année sur les forums...

 

LE PODIUM

 

La bonne ambiance pourrait le faire oublier, mais il s'agit bien d'une compétition, et le verdict du chrono est formel :

Célestin(Lure Slot Racing) est bien le champion du jour, suivi de Sylvain qui sauve l'honneur du CMBL, le club de Bourbon Lancy dont il est le seul représentant sur le podium. Achille, du LSR, vient compléter ce podium dont la moyenne d'âge a considérablement baissé cette année, preuve, comme le souligne le président Jean Keser, que le slot en général et le Lure Slot Racing ont un bel avenir devant eux.

A174422

En VHC, Esteve domine largement, suivi de Jean-Luc et de Jean. Aurélie, habituée des podiums finit à une belle 4ème place.

 

Le résultat est annoncé et l'ensemble des participants se voit remettre, sous les applaudissements de l'assemblée, une plaque souvenir gravée au moyen d'un procédé mystérieux dans un matériau ultra secret....

A20150907_200816

Comme à chaque fois les adieux prennent un certain temps, tout le monde est unanime : la journée fut magnifique. Timing parfait et maitrisé, repas revigorant et délicieux desserts (merci mesdames). Pistes bien installées, jolies décorations, bonne électricité. Il est clair que les membres du LSR maitrisent l'installation de pistes aussi bien que leurs voitures. L'alchimie entre "vieux routards" du circuit et jeunes gâchettes est réussie, plusieurs sloteurs venaient là pour leur première course et ne se posent déjà plus qu'une seule question : quelle voiture prendre pour la prochaine...20150906_104356

Merci à tous pour cette excellente journée.

 

 

Mes photos prises au téléphone portable sont d'une qualité médiocre, vous pouvez en consulter de superbes sur le site du LSR ainsi que le classement définitif et complet : http://lureslotracing.e-monsite.com/pages/le-club/nos-manifestations-1.html